Recent comments

Imposteur. T.1 / by Winnacker, Susanne,

Publication: . 341 pages 24

J'ai lu Imposteur très rapidement, m'attendant à lire une autre version d'un livre où des adolescent font partie d'une agence parce qu'ils ont des pouvoirs...C'est environ ça, en effet, sauf que cette fois, les personnages étaient beaucoup plus attrayants !

Tessa se retrouve à devoir endosser la vie d'une fille qu'elle n'a jamais connue et qui a été assassinée. On voit bien que cette fille est morte et que ce n'est pas pour rien. Tessa doit donc feindre être une inconnue, en côtoyant sa famille. C'est un roman bourré d'émotions, en même temps, puisque Tessa a toujours voulu d'une vraie famille et c'est ce qu'elle a, en quelque sorte. Sauf qu'elle sait qu'elle ne sera jamais la sienne...

En parallèle, une intrigue sympathique et bien menée sur un serial-killer. On voit déjà les potentiels suspects depuis le début, mais le fait de voir leur culpabilité, ou non, augmenter, est intéressant. La romance entre Tessa et Alec est un peu fade, je trouve. Oui, ils sont amoureux, mais c'est un peu un jeu de «je t'aime, toi aussi, mais on est pas ensemble». En bref, assez stupide, mais ils étaient adorables pareil à voir.

Quoi qu'il en soit, bon livre où on voit quelles sont les répercussions du don de Tessa. Pas long à lire, recommandable !

La constellation du lynx : by Hamelin, Louis,

Publication: . 593 p. ; 22 cm.

Ce roman est un thriller politique autour de la crise d'octobre. On découvre un pan de l'histoire du Québec. Hamelin transforme les vrais protagonistes de l'Histoire et personnages de romans et rend ça passionnant.

Middlesex / by Eugenides, Jeffrey,

Publication: . 678 p. 24

Une saga familiale comme on aimerait en lire plus souvent. Le narrateur, nous parle de sa vie à l'époque actuelle et retrace la saga de sa famille, de la Grèce aux États-Unis. L'écriture est vive, souvent cinématographique, souvent drôle et en même temps le message de fond est fort. Le roman aborde l'air de rien un sujet de société et nous invite à plus de tolérance.

Le monde selon Garp : by Irving, John,

Publication: . 582 p. 24

Le Monde selon Garp est un roman incontournable. Fantaisiste, il raconte l'histoire d'une infirmière qui, ne voulant pas s'encombrer d'un mari, trouve le moyen de s'en faire faire un par un soldat mourant dont le dernier mot sera "Garp". Garp est le héros de cette histoire dont la vie sera tout aussi fantaisiste et en même temps intense. Ce roman nous fait passer du rire aux larmes tout au long de la lecture. Et à la fin, on se dit "c'est ça la vie!".

Charlotte before Christ : by Soublière, Alexandre,

Publication: . 214 p. ; 22 cm.

Sorte de Holden Caufield (L'attrape-coeur) des années 2010, le héros de ce roman est délicieusement désagréable. Petit bourgeois de Montréal, il méprise tout, se moque de tout, sauf de Charlotte, son amoureuse, qui partagera avec lui ce côté rebelle cynique. Ce roman offre aussi à entendre un langue inédite : notre héros s'exprime dans la langue des jeunes des années 2010, mélange de franglais et d'argot, que l'auteur a su créer avec brio ici.

Il pleuvait des oiseaux : by Saucier, Jocelyne,

Publication: . 179 pages ; 22 cm

Trois petits vieux vivent dans des cabanes au fin fond de la forêt, éloignés du monde et bienheureux. Une belle façon de vieillir. J'avais découvert ce roman lors du Prix littéraire des collégiens. C'est ce roman qui l'avait remporté et les collégiens que j'avais écoutés avaient adoré ce roman qui parle d'une classe d'âge éloignée d'eux, mais qui parle surtout de liberté.

Le cycle de Manawaka. T.3 Ta maison est en feu / by Laurence, Margaret,

Publication: . 428 p. 24

J'ai découvert cette auteur par hasard il y a quelques années et je viens de lire la correspondance de Margaret Laurence avec Gabrielle Roy. Toutes deux étaient originaires du Manitoba et partageaient cette même sensibilité, gracieuse, aérienne. Le cycle de Manawaka est une trilogie, dressant le portrait de trois femmes. Le troisième tome, dont l'écriture est la plus moderne, décrit le portrait d'une mère de famille qui a tout pour être heureuse et pourtant dérape.

Le cycle de Manawaka. T.2 Une divine plaisanterie / by Laurence, Margaret,

Publication: . 331 p. ; 20 cm.

J'ai découvert cette auteur par hasard il y a quelques années et je viens de lire la correspondance de Margaret Laurence avec Gabrielle Roy. Toutes deux étaient originaires du Manitoba et partageaient cette même sensibilité, gracieuse, aérienne. Le cycle de Manawaka est une trilogie, dressant le portrait de trois femmes. Le deuxième tome décrit le portrait d'une vieille fille qui va réussir à s'affirmer et s'accepter tout au long du roman.

No cover image available

Le cycle de Manawaka. T.1 L'ange de pierre / by Laurence, Margaret,

Publication: . 438 p. 24

J'ai découvert cette auteur par hasard il y a quelques années et je viens de lire la correspondance de Margaret Laurence avec Gabrielle Roy. Toutes deux étaient originaires du Manitoba et partageaient cette même sensibilité, gracieuse, aérienne. Le cycle de Manawaka est une trilogie, dressant le portrait de trois femmes. Le premier tome décrit le portrait d'une femme à la fin de sa vie.

No cover image available

La reine Margot / by Laframboise, Michèle,

Publication: . 303 pages ; 19 cm.

Je viens de découvrir Michelle Laframboise, une auteur jeunesse du Québec que je connaissais pas mais qui est apparemment prolifique. En tant qu'adulte, j'aime lire des romans jeunesse quand ils sont bien fait, quand les personnages sonnent vrai. L'histoire est ici originale puisqu'il s'agit d'une enquête policière dans un hôpital pour enfants de Trois-Rivières. L'héroïne est une jeune fille atteinte d'un cancer qui sait qu'elle sortira de là "les pieds devant" et fait pourtant preuve d'humour et d'une ténacité sans pareil. Des meurtres sont survenus dans son pavillon et elle décide d'enquêter. Le suspens est haletant jusqu'au bout. Le ton n'est jamais larmoyant, au contraire.

Angelfall. T.1 Penryn et la fin du monde / by Ee, Susan,

Publication: . 405 page ; 23 cm.

Je ne sais pas trop ce qui différencie ce roman des autres, mais je l'ai vraiment aimé. C'est un roman très facilement lisible et où l'auteur n'a pas hésité à mettre des scènes plus sanglantes. En fait, c'est peut-être parce qu'elle n'a justement pas créé un univers dévasté mais malgré tout rempli d'espoir qui m'a intéressé.

Et oui, pour une fois, on n'a pas le droit à l'habituel «Viens, je vais sauver le monde». Non, Penryn - nom très original d'ailleurs - veut juste sauver sa soeur et c'est tout. Elle n'hésite pas à utiliser de moyens plus ou moins immoraux. Elle est spéciale, et elle m'a tout de suite intéressée ! Quant à Raffe, ce n'est pas l'ange qui se dit «Woaw, une humaine, je l'aime, je vais l'aider.». Non, c'est plus compliqué et on voit bien que les anges ne sont pas, justement, angéliques. Ce sont les envahisseurs, les vilains. Malgré que Raffe a un caractère très intéressant et qu'il attire la sympathie, puisque ce sont ses propres homologues angéliques qui lui ont tranché les ailes !

Je ne vais narré toute l'histoire, mais celle-ci est très bien écrite. Pas trop pressée, l'auteure a pris la peine de nous emmener dans sa réalité dévastée, un monde en ruines rempli d'horreurs et de survivants qui se les jouent pas mal machos. C'était assez amusant à voir. Mais le meilleur reste la fin, au moment où tout se règle et où Penryn arrive à la fin de son voyage...L'ultime action, malgré le sommeil qui m'appelait, m'a tenue éveillée et était tout simplement sublime.

Lisez ce roman si vous aimez les univers dévastés et les anges qui dévoilent leur vrai visage ! Très bonne lecture qui fait changement !

La Trilogie des Joyaux noirs. T.3 Reine des Ténèbres / by Bishop, Anne,

Publication: . 475 p. ; 24 cm.

L'oeuvre d'art, le parfait joyau, un final fabuleux et déchirant. Anne Bishop est officiellement l'auteur la plus fameuse qui soit. Son univers de dark-fantasy est une réelle toile complexe et tout simplement admirable ! Comment réussir à suivre un univers composé de trois mondes et d'une multitude de peuplades ? C'est assez simple, il faut seulement posséder le style d'Anne Bishop ainsi que son génie.

Tous ses personnages, on a eu le temps de les connaitre et de les apprécier. Maintenant, devoir leur dire au revoir sans pouvoir goûter à une suite est déchirant. Elle a su rendre sa horde de personnalités très attachante malgré leur nombre impressionnant. On voit l'évolution de Jaenelle, alias Sorcière, qu'on suit en spectateur depuis le début. On voit aussi comment est devenu Daimon Sadi, alias le Sadique. On voit tout et on en voudrait encore plus !

Je ne peux pas complètement décrire comment ce roman est. Il est très compliqué, mais l'histoire se tient. Les ennemis sont plus proches, on sent la bataille finale approcher...Et quelle finale, d'ailleurs ! Prodigieux ! Je ne me lasserai jamais de relire les derniers chapitres. Et tout le livre avec.

Très recommandé aux amateurs de fantasy, tels que l'Assassin Royal ou les Chroniques du Tueur de Roi, respectivement de Robin Hobb et de Patrick Rothfyss. C'est une série très sombre, mais très bien maniée, et vous devez la lire au grand complet pour le découvrir !

Chasseuse de vampires. T.5 La tempête de l'archange / by Singh, Nalini,

Publication: . 408 pages ; 18 cm.

Dès que j'ai lu le résumé, j'ai eu envie de lire ce roman ! Et quand j'ai eu fini le prologue, j'étais déterminée à le finir d'une traite. Même pas eu le temps de pleurer sur l'absence des personnages principaux des trois premiers tomes, puisque Naline nous comble avec quelques petits aperçus d'eux. Ce qui fait toujours plaisir !

Il faut savoir que dans ce Chasseuse de vampires, on en apprend plus sur Jason, l'ombrageux, le secret, le maitre espion. Ça a déjà de quoi aiguiller mon intérêt et j'ai été ravie de cette lecture. Rien de trop complexe, j'ai vraiment apprécié d'en savoir plus sur ces nouveaux personnages. L'histoire de Jason est assez émouvante et celle de Mahiya, assez malheureuse. On peut dire que Nalini Singh ne perd pas de sa plume malgré le nombre de romans de bit-lit qu'elle écrit ! On sent déjà arriver le prochain couple, comme si l'auteur plaçait ses bases depuis un moment.

Bon roman avec une bonne intrigue. Je ne me lasse pas de cette série qui est classée parmi les meilleures d'après moi. Aux amateurs de Kate Daniels et de Cat Crawfield, ou à ceux aimant la bit-lit, lisez cette série !

Les brumes d'Avallach. T.1 / by Woolf, Marah,

Publication: . 344 pages ; 22 cm.

Les Brumes d'Avallach, écrit par Marah Woolf...Je peux dire que je suis assez mitigée après avoir terminé ce roman. Je l'ai lu il y a quelques semaines, mais je reste néanmoins sceptique. J'ai bien sûr, comme toujours, apprécié tout ce qui avait attrait aux mythes écossais, mais cela prend un certain temps avant que nous ayons droit à ce savoir.

Les personnages sont intéressants. Pour une fois, je n'ai pas été trop lassée par leur mode de vie normal. Il s'est finalement avéré que certaines personnes avaient quelques secrets bien cacher. Bien sûr, on les voyait un peu arriver de loin, mais c'était malgré tout bon à lire.

L'intrigue est bonne, mais un peu lente. Ce que je n'ai pas aimé, c'est la fin. J'ai l'impression que c'était presque hors-sujet et notre "héroïne" semble être prise du syndrome de la cruche amoureuse. C'était désespérant. J'ai tourné la dernière page en espérant en trouver une autre, mais je n'ai eu droit à rien du tout. Je trouvais que cela ne ressemblait pas à une fin. C'était décevant.

Bon livre à lire pour ceux qui aiment les romans jeunesse aux héroïnes un poil naïve, mais qui ont bon coeur, au fond. Et surtout, si vous vous intéressez aux mythes écossais !

Apocalypsis. T.4 Cavalier Noir : Elias / by Esseriam, Eli,

Publication: . 263 p. 24

Encore une fois, Eli Esseriam m'a épatée ! Son écriture est très originale et j'en ai franchement jamais vu de semblable. Bien que les descriptions soient un peu longues, la façon qu'a de penser son personnage principal, pour ce tome-ci Elias, me rendait carrément accro.

L'histoire est narrée comme si le personnage principal se parlait à un lui antérieur. Parce que oui, les pouvoirs du Quatrième Cavalier sont assez fantastiques et très intéressants. Comme d'habitude, l'auteur a su utiliser son savoir pour placer des explications logiques à tout. Elias n'a pas simplement le pouvoir de voyager dans le temps, c'est beaucoup plus complexe que cela. Et je n'ai tout simplement pas envie de tout déballer sur le coup. Il faut le lire pour le comprendre complètement !

Une autre chose que j'ai apprécié : après avoir vu les points de vue des quatre cavaliers, on peut remarquer tous les liens qui sont notables entre eux. Et je ne cesse de me demander comment l'auteur a réussi un tel prodige, parce que ce sont des détails très bien placés. On peut faire des liens entre Elias et, par exemple, Silke, la soeur de Maximilian, dont la cécité sera expliquée.

Quoi qu'il en soit, je vous encourage vivement à lire ces romans, du tome un à quatre. Celui-ci est un peu plus mélangeant que les autres, au vu des différents Elias de différentes réalités et/ou temps (ça se dit ?), mais c'est un chef d'oeuvre qui n'est pas suffisamment connu d'après moi. Je n'ai qu'une hâte : lire la fin de cette série avec le tome 5 !

Frozen. T.1 / by De la Cruz, Melissa,

Publication: . 407 pages ; 22 cm.

J'ai été très déçue, même lassée, par la lecture de ce roman. J'ai l'impression que tout se passe rapidement, comme si on lançait action sur action sans s'y attarder, par manque de temps ou d'intérêt. Les personnages sont quelque peu médiocres et les clichés très présents. Surtout Nat, la personnage féminine principale. Elle est une réelle déception. J'avais beaucoup plus d'intérêt pour les petits détails de l'univers gelé qu'est devenue la planète, sur les maladies et la situation des villes, mais comme dit plus tôt, on ne prenait même pas la peine d'y rester un instant. Je n'ose même pas parler de la fin. C'était un véritable accéléré avec des révélations sans punch. Les auteurs ont essayé de nous faire une jolie petite bataille, mais je dis plutôt qu'ils ont échoué.

Livre ayant du potentiel mal exploité, d'après moi. Pleins de détails valant la peine, mais je n'ai pas apprécié l'histoire principale, et surtout, Nat. Oui, elle avait un bon caractère, mais c'était un peu...trop. Je donnerais bien un 4.5 sur 10. Malgré tout, je vous invite à le lire pour vous forgez votre propre avis !

Pardonnable, impardonnable : by Tong Cuong, Valérie,

Publication: Paris : JC Lattès, 2014 . 339 pages ; 21 cm. Date: 2014

Quel beau roman! Très belles écritures. Une histoire bien construite. Sans fioritures que l'essentiel qui nous touche profondément. Un livre vraiment intelligent. une auteure a découvrir.

Au delà des étoiles / by Revis, Beth,

Publication: . 441 pages 24

Très bonne dystopie ! C'est assez rare d'avoir des histoires se passant dans l'espace sans tomber dans l'invasion extraterrestre. En fait, c'est une très bonne idée qui a été trouvée avec la cryogénisation. Et l'intrigue qui va avec aussi, je ne m'attendais pas réellement à ça, en fait. J'ai bien aimé Elder, bien que le trouve faible à l'occasion. Et Eldest, je l'ai trouvé juste trop cliché. Du genre super-vilain manipulateur qui pense faire le bien. Il y a seulement Amy que j'ai réellement pu apprécier, bien que là encore, elle soit un peu énervante parfois. C'était une bonne histoire, qui ressemble beaucoup à celle de Amy Kathleen Ryan, avec Glow, sur la question des il-faut-des-bébés

Quoi qu'il en soit, bon roman facile à lire.

Le joyau. by Ewing, Amy,

Publication: . 457 pages ; 22 cm.

Le Joyau est composé d'un univers très intéressant où de nombreuses jeunes femmes sont vendues pour devenir mère porteuse pour la royauté. Bien que Violet vive dans un véritable palais, on découvre la réalité de l'oiseau enfermé dans une magnifique cage dorée. J'ai bien aimé le pourquoi ces jeunes femmes, comme Violet, soient choisies entre tant d'autres. Et j'ai adoré voir comment vivait Violet et comment elle exécrait cette vie où elle n'avait aucune liberté. Mais bon, j'ai moins apprécié le soudain coup de foudre habituel. Il fallait malgré tout passer par là, même si je trouve que leur romance a été un peu survolée...

Un bon livre pour quiconque ayant aimé la Sélection de Kiera Cass. America et Violet se ressemblant bien assez, sur certains critères.

L'élite. by Charbonneau, Joelle,

Publication: . 311 pages ; 21 cm.

Un bon roman qui se lit facilement. On voit que l'auteur a pris la peine de construire un univers détaillé. C`est encore une fois une dystopie se déroulant dans un monde apocalyptique, un après guerre dévasté et où la Terre est polluée à souhait. C'est un peu ressemblant à Hunger Games, dans le sens que le Test est un peu une bataille de la mort, un que le meilleur gagne. J'ai bien aimé toute cette histoire de Test, mais l'histoire est un peu prévisible, si on lit bien.

Bonne lecture pour passer le temps !

Powered by Koha