Recent comments Subscribe to recent comments

Polatouches / by Bernard, Marie Christine,

Publication: . 227 pages ; 21 cm

Pas très portée sur les romans québécois, j'ai néanmoins passé un bon moment à lire ce livre qui pourtant était obligatoire pour un cours de français. J'ai apprécié cette quête aux origines de la part de plusieurs personnages, ces questions sans cesse posées tournant autour de leur identité. Également, l'intrigue qui nous est présentée, par rapport aux voisins mentionnés dans la quatrième de couverture, peut parfaitement plaire de son originalité, si jamais vous n'êtes pas habitués à ce genre de mystère. Les indices sont nombreux et pour ma part, j'ai presque immédiatement deviné ce qu'il en était, ce qui n'était pas trop décevant. Added 06/08/2019 by VA00000386

Bakhita : by Olmi, Véronique,

Publication: . 455 pages ; 21 cm

J'ai adoré ce roman à l'écriture riche qui nous relate l'histoire romancée mais véritable de Bakhita, une femme qui deviendra une religieuse toute particulière. Son histoire vous horrifiera, vous bousculera et vous ébranlera. J'avertis néanmoins que ce roman est très versé sur les paragraphes de description et que quelques longueurs peuvent être à déplorer, si jamais vous vous attendez à beaucoup d'action. Juste pour connaitre le parcours d'une fillette enlevée par des négriers, comment elle sera ensuite traitée, il vous faut lire cette histoire. Added 06/08/2019 by VA00000386

Les mondes de Sam / by Stuart, Keith,

Publication: . 506 pages ; 22 cm.

Le résumé capte l'essentiel de l'histoire : Alex se fait jeter hors de chez lui par sa femme Jody, qui ne supporte plus son comportement fuyant, toujours prêt qu'il est à échapper à ses responsabilités de père, essentiellement. Obligé de vivre chez son meilleur ami, il a amplement le temps de réfléchir, de se remettre en question et d'accuser le destin. Se sentant désormais comme un étranger dans son ancienne maison, il sait encore moins comment se comporter avec son fils autiste de huit ans, avec qui il peine à communiquer. Alex panique à l'idée même de l'emmener au parc ou au café, situation que lui reprochait d'ailleurs sa femme.

L'auteur nous montre donc ce père totalement perdu qui va lentement réussir à nouer un lien avec son fils. C'est agréable de rencontrer un personnage adulte, un père, incertain et parfois impulsif, qui tente le tout pour le tout afin de regagner le bonheur, de reformer un tout avec sa famille. Il n'est pas parfait, le reconnait, tout comme le feront d'autres personnages au fil du roman, à travers d'autres tracas de la vie quotidienne. Alors oui, effectivement, ce livre réchauffe le coeur et Sam, le garçon, nous met également le sourire aux lèvres.

C'est une lecture agréable et toute en douceur, qui vous donnera envie de tourner tranquillement les pages pour connaitre le fin mot de l'histoire d'Alex et Sam. Added 06/08/2019 by VA00000386

Mille soleils splendides / by Hosseini, Khaled,

Publication: . 405 p. ; 23 cm.

Khaled Hosseini, un auteur dont le livre Les cerfs-volants de Kaboul est passé devant mes yeux à de nombreuses reprises sans que jamais j'ose l'emprunter à la bibliothèque. Encore une fois, comme j'ai bien fait de combattre mon instinct et de me décider à lire ce qui est, je crois, son deuxième roman !

Les personnages rencontrés dans ce roman sont facilement parvenus à provoquer moult sentiments positifs et négatifs chez moi. Mariam, premier personnage féminin, passe son enfance d'enfant illégitime à attendre son cher papa qui va finir par la marier à un homme de bien trop d'années son aîné. Déjà là, j'étais heurtée de plein fouet, et je n'avais pas encore été confrontée aux comportements violents et ignobles de Rachid, son mari. Après avoir été choquée par leur charmante vie de couple, on apprend avec horreur qu'une autre jeune fille, Laila, va également être mariée à Rachid ! Les interactions entre les personnages sont finement écrites et réfléchies, elles ne sont pas sorties de nulle part et ont su m'ébranler. Je pense entre autres au lien entre ces deux femmes, Mariam et Laila, qui doivent cohabiter et qui vont tout d'abord s'haïr pour finalement développer une amitié inébranlable, magnifique.

Je n'ai pas mentionné l'ambiance pesante et dangereuse dans laquelle est alors plongée Kaboul. La politique et la religion enlèvent tout droits aux femmes, les explosions sont quotidiennes et les habitants fuient la ville. La violence est omniprésente et la vie difficile, périlleuse même. L'auteur parvient parfaitement à dresser ce terrible portrait et à le faire sentir au lecteur. Added 06/08/2019 by VA00000386

No cover image available

La femme qui fuit : by Barbeau-Lavalette, Anaïs,

Publication: . 378 pages : 21 cm

Un roman dont j'avais beaucoup entendu parler et dont le sujet, l'abandon familial par la mère, m'intriguait...

Le contexte social et historique dans lequel le récit prend place est également digne d'intérêt. Suzanne Meloche, la grand-mère de l'auteure, aborde l'âge adulte dans le Québec des années 40 et 50. Elle fréquente le groupe des automatistes, Borduas, Gauvreau et Riopelle à l'époque de la signature du Refus global. Elle épouse Marcel Barbeau, qui deviendra aussi le père de ses deux enfants, qu'elle abandonnera pour ne jamais revenir.

La plume d'Anaïs Barbeau-Lavalette tente de donner une âme à ce personnage dont l'absence est difficile à comprendre pour la famille. Quelle femme était-elle? Pourquoi a t'elle choisi de quitter sa famille, ses enfants? La petite fille de Suzanne Meloche a engagé une détective privée afin de retracer les faits et gestes de la vie de sa «grand-mère» absente. Son écriture très poétique tente de la rendre plus humaine.

Le récit est touchant et intriguant, mais personnellement, je suis demeurée un peu sur ma faim. L'écriture est superbe et très imagée, mais personnellement, en tant que lectrice plus «rationnelle», j'aurais apprécié plus de «concret». Pour ma part, c'est le contexte qui m'a fasciné! Added 11/07/2019 by VA00000002

Une éducation / by Westover, Tara,

Publication: . 474 pages ; 23 cm.

Le meilleur livre que j'ai lu depuis longtemps.

Tara Westover nous plonge dans un univers tellement éloigné de ce que la plupart d'entre nous ont pu connaitre comme réalité... Avec une plume aussi touchante et envoûtante, il est difficile de croire qu'elle n'a pas été scolarisée avant l'âge de 16 ans!

Fille de mormons fanatiques survivalistes, elle grandit isolée de la civilisation, avec la crainte d'une fin du monde imminente. Elle fait des provisions de nourriture, travaille dans l'entreprise de son père et ne fréquente pas l'école. Elle est également victime d'un frère violent et d'un père souffrant de maladie mentale.

En vieillissant, l'envie de s'affranchir de cet univers la pousse à s'inscrire au collège. Elle raconte sa difficile intégration au monde, son déchirement de s'éloigner de sa famille, son désir d'apprendre et d'avoir son propre opinion.

C'est un récit bouleversant qui fait beaucoup réfléchir sur la résilience de l'humain et sur la loyauté envers la famille. Added 22/05/2019 by VA00000002

Les derniers jours de Rabbit Hayes / by McPartlin, Anna,

Publication: . 453 pages ; 22 cm.

Encore un livre dont on connait la fin dès la lecture du titre et qui mérite amplement d'être lu malgré ce final qui oui, s'annonce larmoyant. Comme le dit le résumé, c'est une histoire qui se passe sur neuf jours, mais qui est entrecoupée par des scènes du passé de Rabbit et de son entourage. Cela peut parfois être ennuyeux de se retrouver propulsé dans le passé alors qu'on veut tant, au fond, en apprendre plus sur les sentiments de Rabbit et sa situation, mais l'auteure ne nous présente pas ces scènes inutilement. Dans ce roman, ce qui saute aux yeux et qui est le plus touchant, comme ça l'est également dans "Du côté du bonheur", l'autre oeuvre de Anna McPartlin, ce sont les relations entre les personnages, du présent et du passé. Une mère qui voit sa fille lentement puis rapidement dépérir, cette fille, Rabbit, qui doit elle-même accepter de mourir et de laisser sa fille orpheline, bref ce ne sont là que des exemples des situations auxquelles doivent se confronter les personnages dans ce roman ! Je le conseille pour ceux désirant une bonne dose d'émotions et d'éventuelles larmes, ou tout simplement une lecture accrochante et rapide. Added 06/05/2019 by VA00000386

Du côté du bonheur / by McPartlin, Anna,

Publication: . 405 pages ; 22 cm.

Deuxième roman de cette auteure que je lis et c'est encore une fois une excellente lecture. Anna McPartlin nous fait rencontrer une famille qui en quelques chapitres seulement devient attachante en dépit du fait qu'on n'entrevoit que quelques instants de leur existence. C'est un point très important à souligner, puisque c'est l'humour et la narration des nombreuses anecdotes qui survient à cette famille et leur entourage qui m'a le plus accrochée. Ce noyau uni est chamboulé quand Jeremy disparait, alors même qu'il veille à ne jamais inquiéter ses proches. Là, on voit pleinement l'impact de cette disparition sur ces derniers, la peur, l'inquiétude et les rumeurs qui se répandent dans la petite communauté que l'auteure a pris soin de créer. Très bien écrit, facile à lire, vous passerez un bon moment tranquille à le parcourir. Le seul point négatif, selon moi, est relié au fameux secret derrière cette disparition, qui ne m'a nullement surprise et que j'ai trouvé un peu décevant. Added 06/05/2019 by VA00000386

Le monde de Meg Corbyn. by Bishop, Anne,

Publication: . 475 pages ; 24 cm.

On retrouve avec bonheur l'univers des Autres, comme le dit si bien le titre de la série ! Cependant, je tiens à préciser qu'il n'est aucunement obligatoire d'avoir lu la série Meg Corbyn avant de lire ce roman-ci. Cet univers est toujours aussi rafraîchissant, avec une foule de personnages et, je dirais, d'espèces différentes. Bien que je les apprécie grandement, j'ai quelque peu l'impression que certains d'entre eux ne sont pas suffisamment détaillés, comme si on restait en surface de leur personnalité. L'humour reste présent, comme dans les tomes de Meg Corbyn, grâce au personnage principal de Vicki et aux relations qu'elle tente tant bien que mal de nouer avec les terra indigene. Il est également intéressant de découvrir une nouvelle facette de l'univers de Meg Corbyn, en visitant un nouveau lieu éloigné de Lakeside, c'est-à-dire le village de Boing et le lac Silence. Je ne me lasse pas de l'écriture d'Anne Bishop et c'était donc pour moi un réel plaisir de retomber dedans, bien que j'avoue avoir préféré ma lecture de la version anglaise originale. Si vous cherchez un roman de fantasy urbaine, tentez votre chance avec la série Meg Corbyn et ce livre-ci ! Added 03/03/2019 by VA00000386

Le fan club des champignons / by Gravel, Elise,

Publication: . 1 volumes (non paginé) : 24 cm

J'ai beaucoup aimé lire le fan club des champignons. Mon champignon préféré se nomme la vesse-de-loup. J'ai aimé les photos à la fin du livre. J'ai appris beaucoup de choses sur les champignons. Entre autre, j'ai appris les parties du corps des champignons et je sais reconnaître ceux qui sont toxiques. Je connais l'amanite tue-mouche et la ramaire jaune qui ressemble à un arbre. Added 25/02/2019 by VA00000194

L'Antarctique, le rêve d'une vie : by Horn, Mike,

Publication: . 277 pages, 16 pages de planches non numérotées : 24 cm.

Très bon livre, une histoire parfaite de courage et de résilience. Added 25/02/2019 by VA00000193

Agatha Raisin enquête. by Beaton, M. C.,

Publication: . 319 pages ; 19 cm.

Le titre est original et accrocheur, le dessin de la couverture est amusant avec son côté enfantin. On s'attache facilement au personnage d'Agatha malgré son mauvais caractère. La lecture est facile et rapide , l'intrigue intéressante. un livre divertissant et si on a aimé, il existe une trentaine d'aventures d'Agatha Raisin.

Added 21/02/2019 by VA00001285

Vie et mort à Shanghai / by Nien Cheng

Publication: . 487 p. 24

Un récit touchant et bien décrit à travers l'histoire de la révolution culturelle en Chine. Un exemple de courage et de bravoure dans une époque difficile, ce livre est très touchant. À lire! Added 25/10/2017 by VA00003375

Un long retour / by Penny, Louise,

Publication: . 441 pages ; 23 cm.

La série de livres de Louise Penny se lit très rapidement. En plus de l'histoire racontée dans chaque volume, il y a une histoire qui se suit et qui est très intéressante... Donc, il est recommandé de commencer par le premier de la série! Les histoires d'Armand Gamache sont passionnantes...

Added 05/09/2017 by VA00001077

One Second After. by Forstchen, William R.,

Publication: . 511 pages ; 25 cm.

Il y a de ces lectures marquantes qu'on n'oublie pas de sitôt: One second after est l'une de celles-ci.

C'est probablement le roman le plus effrayant que j'ai pu lire, en grande partie parce que cette fiction est si près de la réalité. Une réalité qu'on souhaite ne jamais connaître toutefois!

One second after démarre juste après que les États-Unis soient frappés par un missile à impulsion électromagnétique qui rend inutilisables tout ce qui possédait des fonctionnalités électroniques. Imaginez un monde sans électricité, Internet, communications, véhicules, chauffage, frigo, livraisons, etc. Bref, tout ce qui fait que notre société fonctionne et qui assure la survie de l'humain en monde «civilisé».

C'est le début d'une rapide désorganisation, de pillages pour dénicher de la nourriture, de décès par manque de soins et de médicaments, de famine, de guerres de territoires. Les grandes villes se vident et des hordes de citadins tentent de gagner la campagne dans l'espoir d'y survivre plus aisément. L'action du livre se déroule dans une petite ville qui tente tant bien que mal de protéger ses maigres ressources contre les envahisseurs. Le roman raconte avec un réalisme très crédible un scénario qui risquerait fort de survenir si une telle catastrophe arrivait... (car ce type de bombe existe pour vrai...).

C'est une lecture troublante mais passionnante qui met en lumière la fragilité de notre civilisation. Added 31/07/2017 by VA00000002

Six of crows. by Bardugo, Leigh,

Publication: . 564 pages : 23 cm.

Attention, ce livre est une véritable perle, un chef-d'oeuvre, un bouquin dont les pages défilent sans que vous pouviez vous arrêter. Et oui, surprise, il est maintenant deux heures et demie du matin, mais un dernier chapitre, c'est d'accord ?

Voilà le sentiment que l'on tire tout du long avec ce roman. Les personnages...Ahlala, je manque de mots, c'est bien triste ! Chacun d'entre eux six, Kaz et Inej, Jesper et Wylan, Nina et Matthias...Ces persos sont fascinants, accrocheurs, profonds et inévitablement, on finit par se mettre dans la peau de l'un d'entre eux. Tous ont leur origine propre, leur historie déchirante, leurs envies et leurs rêves. Et c'est ce qui les pousse à accepter de faire partie de l'équipe de Kaz pour une véritable mission impossible, dans l'espoir d'amasser une petite fortune pour atteindre leurs buts. Tout le long, on en apprend plus sur eux, on les découvre et on les voit tisser des liens d'amitié, d'inimité parfois. Mais c'est merveilleux de les voir devenir compagnons de voyage, une troupe de voleurs hors-normes avec ses défauts qui réalisent exploits malgré tout ! Je me dois d'exprimer mon adoration de mon perso préféré, ce petit Kaz, ce génie du crime ! De l'action, un voyage à travers un monde où les différents pays/territoires/royaumes ont chacun leurs coutumes, leurs ethnies, toutes détaillées, c'est quelque chose qu'on ne peut qu'apprécier. Le plan qui, évidemment, ne se déroule aucunement comme prévu. Et les surprises, qui surgissent et nous ravissent ! Je cesse de m’émerveiller et espère vous avoir convaincus de lire ce bouquin dès qu'il vous tombera sous la main. Vous ne pourrez le regretter, non ? Amateur de fantasy, d'action, de fantastique, allez ! Added 11/07/2017 by VA00000386

Le règne du scorpion. by Bow, Erin,

Publication: . 424 pages ; 23 cm

Et bien...C'était un tout petit peu à ne rien y comprendre. Je lisais un paragraphe, passais à l'autre, et je me demandais si je n'avais pas loupé quelque chose comme un chapitre complet entre les deux. Ce que je veux dire c'est que c'était parfois sorti de nulle part ou difficile à suivre. Très difficile à suivre. Donc on suit toujours Greta, devenue une intelligence artificielle qui chemine aux cotés de deux Cygnes et du grand Talis lui-même, incarné sous la forme d'une jeune femme. Ce qui est étrange, c'est que certains éléments semblent sortis du néant et que c'est maintenant, tome deux, qu'on se doit de les sortir du vide. Bien sur, les événements restent intéressants et j'ai aimé de voir le monde selon le regard d'une IA qui connait tant de techniques et qui ne pense pas tel un humain, mais parfois je trouvais que la trame narrative zigzaguait pas mal.

Très beau final, touchant en quelque sorte. J'aurais aimé en savoir plus sur les autres IAs existantes et pas qu'un seul chapitre, avec quelques remarques placées ici et là. Une série qui s'est avérée originale, avec un bon concept, mais j'ai eu du mal à suivre, malheureusement. Added 11/07/2017 by VA00000386

Psi-changeling. by Singh, Nalini,

Publication: . 673 pages ; 18 cm.

Si vous êtes des lecteurs obsessifs, des bookworm authentiques comme moi, vous savez ce que c'est de finir une série. Ou plutot, de sentir la fin approcher et surtout, d'avoir connu un univers à tel point que c'est pour vous une genre de normalité qui n'existe pourtant pas. Tant de détails, tant de personnages, tant de concept, de lieux, de relations...Voilà ce qu'il en est pour moi de ce quatorzième tome de Psi changeling, cet avant-dernier tome avant la fin. Ou la pré-fin, puisque après la fin de ce cycle de quinze tomes, on aura droit à une suite dans le même univers !

Donc L'espoir brisé, c'est Aden et Zara notre couple. Je crois que ce tome symbolise les possibles, que malgré la noirceur, il est encore possible de se battre et d'atteindre le bonheur. Je ne pourrais en dire énormément sur l'intrigue, puisque je ne veux spoiler personne, mais on est heureux en finissant ce tome. On voit à quel point le monde de Psi changeling a évolué, comment les humains, les psis et les changelings vivent ensemble désormais. Je crois bien que le perso d'Aden est l'un de mes favoris sur l'ensemble de ceux nous ayant été présentés jusqu'alors. Sa personnalité et son histoire, sa position au sein des Flèches et sa manières de se comporter...Bref, c'est un perso qu'on aime et qui est touchant à sa manière. Quant à Zara...J'ai peut-être eu un poil de difficulté à réellement intégré sa psyché, mais je trouve que c'est un perso attachant au vu de son passé. Bon sang que j'aurais apprécié pouvoir parfois lui donner des tapes amicales légèrement teintées de brusquerie (et encore, elle les aurait évitées) !

Alors bon, s'il vous plait, faites honneur à cette auteure spectaculaire qu'est Nalini Singh. Lisez cette série, puis son autre aussi, car sa plume est synonyme de chef-d'oeuvre de mon avis. L'un des meilleurs fantastiques/bit lit, des plus complexes et explorés sur lequel vous pourrez tomber. Added 11/07/2017 by VA00000386

Les nuits de laitue / by Barbara, Vanessa,

Publication: . 222 pages ; 19 cm.

Je l'avoue, c'est la couverture toute colorée qui m'a attiré. Je ne sais pas trop comment décrire cette lecture d'ailleurs. C'est une grande première pour moi, de lire un tel genre. Je ne saurais même dire quel type c'est. On suit le quotidien de Otto, vieil homme vivant seul depuis le décès de sa femme. D'ailleurs, il semble un peu parano et suspecte les membres du village de lui cacher quelque chose. Quoi exactement, ça il ne le sait pas. Tour à tour, on va en apprendre plus sur la vie, les rêves, les manies, les défauts, les habitudes agaçantes ou les relations de tous les gens du village. Le facteur qui chante tout le temps, la voisine aux chiens hurleurs et légèrement portés sur la fugue, le jeune pharmacien adepte des notices de médicaments et des symptomes liés avec...Ainsi, on va en apprendre plus sur eux, simplement, avec une écriture plaisante et tranquille. Mais bon sang, j'avoue que parfois, les termes complexes et dont j'ignorais jusqu'à l'existence m'ont étonnée et désespérée à la fois. Ah oui, et la fin à de quoi surprendre. Rendez-vous-y et vous comprendrez pourquoi. Et alors, vous vous demanderez comment on peut réussir à écrire un roman, "tout ça pour ça". Fort sympathique !

Added 11/07/2017 by VA00000386

Le chuchoteur : by Carrisi, Donato,

Publication: . 437 p. 24

J'ai lu ce livre suite à la recommandation d'un professeur. C'est un style que je ne lis que rarement et tout d'abord, j'ai été sceptique. Je n'étais guère intéressée à poursuivre ma lecture, mais j'ai décidé de m'accrocher et je ne l'ai pas regretté ! Ce n'est peut-être pas la perle d'entre toutes les perles et je n'ai pas une tonne de références niveau polar/suspense/roman policier, mais j'ai été surprise ! L'écriture est parfaitement menée, on s'interroge, on croit savoir alors que...pas le moins du monde. L'enquête nous indique suspect sur suspect et notre équipe d'enquêteurs se retrouve sans cesse à se questionner. On a droit à des scènes de crime déconcertantes et parfois légèrement crades. Et je dois mentionner à quel point j'ai aimé la relation entre les enquêteurs, la méfiance, la cohésion d'équipe...Leur propre histoire, aussi.

Si vous commencez ce roman et que vous ne le sentez pas, persister. Car la fin, elle fait tout. Elle vous fait vous interroger à voix haute des "Quoooi ?" de pur désappointement. Et pas qu'une fois, environ...je ne sais pas trop combien J'ai apprécié pouvoir être flouée de la sorte par l'auteur, ça change de d'habitude ! Lisez-le, ce livre ne peut que vous surprendre ! Added 11/07/2017 by VA00000386

1 2 3 4 5 6 7 Next >>

Powered by Koha